Je croyais n'avoir rien de nouveau à publier cette année sur cette espèce qui se fait passer aux yeux des non-initiés pour un papillon métissé de libellule, très répandue par "Ici" : l'Ascalaphe soufré

ascalaphe_male

Equipé de cerques importants, le mâle est facile à distinguer de la femelle...

route_du_marocaz_5_mai

L'un et l'autre,  lorsqu'ils sont las de tournoyer à la recherche d'insectes dont ils se nourrissent, s'accrochent à une herbe où il est alors facile de les approcher...

J'ai pris ces photos le 5 mai, au bord de la route du col du Marocaz

Comme ils sont présents en très grand nombre dans toutes les prairies sèches, des versants ensoleillés de la région, leur rencontre devient une banalité !


bien_froiss_Mais voilà, qu'hier, 7 mai 2009, près de la chapelle de Montandré où je m'étais rendue pour observer une fleur rare qui ne se trouve que là...

Mon regard a été attiré par cette chose fanée pendant le long d'un orchis brûlé

Une rencontre tombée à pic  pour relancer mon intérêt pour ce Névroptère

Ascalaphe_immature

Cet ascalaphe soufré, bien qu'immature, s'était choisi un support de choix...

emmergence_Montandr__7_mai_2009

Bien sûr Lumix, ravi de l'aubaine l'a aussitôt mitraillé...

Antennes_en_vrac

Insistant lourdement sur le côté inachevé de la bestiole !

une_heure_plus_tard

Une heure plus tard, je l'ai retrouvé à la même place, mais cette fois, mon approche l'a fait décoller... maladroitement...  Ce qui se comprend l'état de ses antennes ne s'étant guère amélioré...

Puis brusquement il a pris son envol et a rejoint ses congénères... sans que je puisse alors le distinguer des autres...

Je n'ai pas trouvé trace de l'exuvie malgré des recherches minutieuses


un accouplement, serait une autre occasion de reparler d'eux !!!